01 juin 2006

Un Certain Regard

Je découvre où mène ces routes
               Que si souvent tu parcours;
                         Ces routes où la poussière se fait compagne,
Et là au croisement, attendant le doute,
                Les yeux fermés par quelque amour,
                         Tout se détourne du sourire que tu gagnes,
Pour que s'ouvre à tes bras légers
                Une ligne de l'inconnu, de l'horizon,
                         Un fil suspendu, un fil de funambule,
Sur lequel se promène tes pieds
                Qui baladent ton regard profond
                         Par delà les souvenirs que l'on brûle;
Ta vie ressemble à ton bonheur qui s'échappe,
                Mais jamais tu ne t'arrêtes, même ces nuits,
Quand les remords à grands pas te rattrapent,
                Car c'est un soleil qui brillera aujourd'hui.

Posté par icareinthesea à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un Certain Regard

Nouveau commentaire